Renforcer l’autonomie et gagner en sérénité

L’entreprise

Un des leaders des travaux publics et du bâtiment en Bretagne. Une branche d’activité composée d’une quarantaine de personnes basée dans la région Toulonnaise réalise les échafaudages des chantiers de maintenance de navires militaires et de plaisance.

Le contexte et le problème posé

L’activité est en croissance depuis plusieurs années mais peine à obtenir la reconnaissance de son client principal. L’encadrement terrain travaille dans l’urgence, manque de sens du service client et rencontre des difficultés pour stabiliser ses effectifs. Des défis humains et organisationnels étaient à résoudre.

L’approche retenue

Un premier axe de travail s’est concentré sur la mobilisation de l’équipe de direction autour d’une vision partagée du métier et du relationnel client. Des rituels mensuels, lieu d’échange et de partage privilégiés, ont été mis en place pour assurer le pilotage de la performance et du plan de progrès.
Un second axe de travail a consisté à revoir les aspects organisationnels. Un plan de production revu mensuellement, un rituel hebdomadaire de préparation des chantiers et un planning à la semaine avec un point de coordination quotidien ont été mis en place, soutenus par du management visuel.
Enfin, un troisième axe de travail a visé à accompagner les encadrants dans leur management des équipes sur le terrain. La mise en place de rituels de prise de poste et de formulaires de suivi de chantiers a permis de responsabiliser des chefs de bordée et d’harmoniser les échanges d’informations. Un chantier école a été créé pour former les nouveaux arrivants et faire monter en compétence les collaborateurs à travers le partage et le rappel des bonnes pratiques métiers et de sécurité. Les équipes ont été sollicitées pour la mise en place d’outils de travail et ont réorganisé leurs lieux de vie. Dans un second temps, un projet d’amélioration de la préparation des arrêts techniques a fait l’objet d’un accompagnement spécifique. Le process général a été revu, de nouveaux outils de pilotage ont été mis en place, les compétences et les ressources ont été rééquilibrées afin de gagner en fluidité et en prédictibilité des coûts.

Les bénéfices

Le travail sur le partage des valeurs et de la confiance au sein du codir ont permis de libérer la parole, d’aborder les difficultés et d’apprendre à apporter des réponses collectives. La responsabilisation de chacun et les échanges sur la notion de service ont permis une meilleure recherche de compromis, d’anticipation des travaux et ainsi une relation client apaisée.
La prise de recul de l’équipe encadrante a laissé sa place à la confiance et a permis de miser sur la montée en compétences des collaborateurs. La prise d’autonomie sur le terrain a permis d’alléger les taches de l’encadrement et de préparer les chantiers avec sérénité. L’activité a gagné en fluidité avec des équipes alignées et engagées dans la gestion quotidienne des moyens et outils.